Pontvallain est une commune française, située dans le département de la Sarthe en région Pays de la Loire,
peuplée de 1 705 habitants (les Vallipontains).

Fiche d'identité de Pontvallain

Petite commune tranquille riche de ses multiples et diverses associations, elle est dotée de toutes les commodités utiles et nécessaires à un endroit où il fait bon vivre.

Ecole maternelle et primaire, chaque classe équipé d’un tableau numérique interactif, collège auréolé du label éco-collège, maison de retraite – Ehpad, CLIC, soins à domicile – SIAD, médecin, pharmacie, distributeur automatique de billets, et tous commerces. Un tissu artisanal et industriel étoffé de pratiquement tous les corps de métier.

Et avec aussi, près de 20 km de chemin de randonnée qui vous permettront de découvrir les charmes de la campagne Sarthoise et les localités environnantes.

Géographie

Pontvallain est située à 7 km de Mayet, à 12 km d’Écommoy, à 13 km du Lude, 25 km de La Flèche et à 31 km du Mans.

Elle est desservie par la gare de Mayet située à 6 km.

Histoire et patrimoine

Le château de la Faigne

Le château de la Faigne, entouré de douves, était une dépendance de la châtellenie de Château-du-Loir. À ce titre, le fief de Ponvallin dépendait du duché d'Anjou et de son suzerain Henri II Plantagenêt.

Sur le plan judiciaire

Sur le plan judiciaire, le seigneur de la Faigne avait pouvoir de haute, moyenne et basse justice. Le bourg était rattaché à la sénéchaussée de Château-du-Loir. De ce château, il ne reste aujourd'hui qu'une motte féodale, la plupart des douves et la chapelle Notre-Dame de la Faigne, très ancien lieu de pèlerinage fréquenté depuis au moins le XIe siècle.

La bataille de Pontvallain

Le 4 décembre 1370, lors de la bataille de Pontvallain, le connétable de FranceBertrand Du Guesclin, opérant par surprise, défait les troupes anglaises de Robert Knolles commandées par son lieutenant Thomas Granson, permettant ainsi la libération (pour quelque temps) de la province du Maine et des forteresses angevines tenues par les Anglais. Robert Knolles dut alors se replier en Bretagne. Au XVIIIe siècle, Pontvallain (encore écrit Ponvallin) faisait partie du pays d'élection de La Flèche. Sur le plan religieux, Pontvallain dépendait du doyenné d'Oizé et de l'archidiaconé de Château-du-Loir.

Blasonnement

Les armoiries de Pontvallain se blasonnent ainsi : 
D'azur au pont à trois arches d'or maçonné de sable, sur des ondes d'argent mouvant de la pointe, surmonté d'un écusson du même chargé d'une aigle bicéphale au vol abaissé de sable, becquée et membrée de gueules, et d'une cotice du même brochante.

Plan de Pontvallain